Ron Paul – Le nouveau militarisme : qui est le véritable ennemi?

English abstract
The new militarism: Who’s the real enemy?
Militarism and military spending are on the rise everywhere as the new Cold War propaganda seems to be paying off. The new “threats” that are being hyped bring big profits to military contractors and the network of think tanks they pay to produce pro-war propaganda.
This commentary by Ron Paul was posted on CNBC on April 13, 2015. Click here to view original post.

Ron Paul, March 2015

Ron Paul speaking at George Washington University in March. Brendan Smialowski | AFP | Getty Images.

Ce texte est une traduction d’un commentaire de Ron Paul paru sur le réseau CNBC le 13 avril 2015. Cliquez sur ce lien pour consulter l’article original.

Ron Paul a été élu à 12 reprises comme représentant au Congrès américain, et il a été trois fois candidat à la présidence des États-Unis. Il est actuellement président de l’Institut Ron Paul pour la paix et la prospérité.


Le nouveau militarisme : qui est le véritable ennemi?

Ron Paul |twitter.com/@RonPaul
Lundi 13 avril 2015 | Traduit par Henri Thibodeau

Le militarisme et les dépenses militaires progressent partout dans le monde alors que la propagande d’une nouvelle guerre froide semble porter ses fruits. Les nouvelles « menaces » annoncées avec éclat génèrent d’immenses profits pour les entrepreneurs militaires et le réseau de groupes de réflexion [think tanks] qu’ils financent pour propager la propagande proguerre.

Voici quelques exemples :

Le gouvernement allemand a annoncé la semaine dernière qu’il achèterait 100 nouveaux chars d’assaut de type Leopard — une augmentation de 45 pour cent de son parc de chars d’assaut. L’Allemagne avait considérablement réduit son parc de chars tandis que la fin de la guerre froide semblait mettre un terme à toute menace d’une invasion terrestre de l’Europe par l’Union soviétique. Le gouvernement allemand prétend maintenant que ces 100 nouveaux chars d’assaut, qui pourraient coûter près d’un demi-milliard de dollars, sont nécessaires pour faire face à la nouvelle posture de la Russie dans la région. Il importe peu que la Russie n’ait ni envahi ni menacé aucun pays dans la région, encore moins un pays membre de l’OTAN.

Le bunker nucléaire américain construit pendant la guerre froide sous Cheyenne Mountain, au Colorado, qui a pratiquement été mis aux oubliettes pendant les 25 années qui ont suivi la chute du mur de Berlin, est ramené à la vie. Le Pentagone a engagé près d’un milliard de dollars pour ramener ces installations à leur niveau opérationnel de la Guerre froide. L’entreprise américaine Raytheon sera la principale bénéficiaire de ce contrat. Raytheon est un commanditaire financier important pour des groupes de réflexion comme l’Institute for the Study of War [Institut pour l’étude de la guerre], qui propagent constamment la propagande proguerre. Je suis sûr que ces gros contrats procurent un excellent retour sur cet investissement.

L’OTAN, qui selon moi aurait dû être démantelée après la fin de la Guerre froide, bénéficie également d’une très dispendieuse mise à niveau. En 2010, l’Alliance a commandé un nouveau siège à Bruxelles, en Belgique, qui devrait être achevé en 2016. Le bâtiment a la forme d’une immense et hideuse griffe, et le coût final — si jamais il est complété — excèdera de beaucoup la somme d’un milliard de dollars. C’est plus de deux fois ce qui était initialement prévu au budget. Quel gâchis! Est-il surprenant que les bureaucrates et les généraux de l’OTAN s’efforcent constamment de nous effrayer avec ces histoires d’une nouvelle menace russe? Ils doivent justifier leurs plans d’expansion!

Alors, qui est le véritable ennemi? La Russie?

Non, le véritable ennemi est le contribuable. Le véritable ennemi est la classe moyenne et les secteurs productifs de l’économie. Nous sommes les victimes de ce nouvel emballement des dépenses militaires. Chaque dollar ou euro dépensé sous prétexte d’une menace artificielle est un dollar ou euro extirpé de l’économie réelle et gaspillé en vertu du keynésianisme militaire. C’est un dollar volé à un propriétaire de petite entreprise et qui ne sera pas investi dans l’innovation, consacré à la recherche pour combattre la maladie, ou encore versé aux organismes de bienfaisance qui aident les gens dans le besoin.

L’un des mythes les plus répandus et les plus dangereux de notre époque, c’est que les dépenses militaires sont bénéfiques pour l’économie. On ne pourrait pas être plus loin de la vérité. Ces dépenses bénéficient à une minuscule élite bien bien connectée et bien rémunérée. Elles détournent des ressources précieuses qui pourraient satisfaire les besoins et les désirs de la population pour les orienter vers la fabrication d’outils de destruction. Le coût réel peut bien être dissimulé derrière le processus de création d’argent des banques centrales, mais il se manifestera en fin de compte par l’érosion continuelle d’une devise.

Les élites sont terrifiées que la paix puisse enfin éclater, ce qui serait très mauvais pour leurs profits. C’est pourquoi elles tentent de faire échouer la conclusion d’un accord avec l’Iran, elles dénigrent le dégel envers Cuba, et elles dénoncent bien fort le nouveau « péril rouge » venant de Moscou. Nous ne devons pas être dupes de leurs mensonges.

Traduit par Henri Thibodeau


Advertisements
This entry was posted in En français, Guerres, rumeurs de guerre et agitation civile and tagged , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Ron Paul – Le nouveau militarisme : qui est le véritable ennemi?

  1. thetruthisstrangerthanfiction says:

    Ah, Raytheon… There’s an interesting company. I find it’s founder Vannevar Bush in particular to be a most fascinating character, considering his connections to the Manhattan Project and such.

    Like

Leave a Reply | Laissez un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s