David et Goliath : marche mondiale contre Monsanto

English abstract
Global March Against Monsanto Will Take Place May 23rd
On Saturday, May 23rd, a broad coalition of individuals and groups will gather in cities and towns all over the world, as part of a global March Against Monsanto. The intention of this march is to raise public awareness and bring increasing political pressure to bear regarding Monsanto’s corporate farming and business practices and to fight for labeling of foods that contain genetically engineered and/or modified materials.s. Find out more on march-against-monsanto.com. And if you have not already done so, I suggest your watch The World According to Monsanto on YouTube.

MARCHE MONDIALE CONTRE MONSANTO
Samedi 23 mai 2015

TERRE – Samedi le 23 mai, une vaste coalition d’individus et de groupes se réuniront dans des villes du monde entier dans le cadre d’un marche mondiale contre Monsanto. Cette marche à comme objectifs de sensibiliser le public, d’accentuer les pressions politiques à l’égard des pratiques agricoles et commerciales de Monsanto, et de lutter pour l’étiquetage des aliments qui contiennent des organismes génétiquement modifiés (OGM).

Les organisateurs estiment que 38 pays sur 6 continents et 428 villes participeront à cette marche mondiale contre Monsanto dans le cadre d’une protestation non violente, pacifique et informative.

Monsanto - partenairesLes aliments génétiquement modifiés de Monsanto et d’autres compagnies comme Dow ou Syngenta présentent des risques scientifiquement établis pour la santé, notamment des dommages aux organes, la stérilité, la mortalité infantile, des anomalies congénitales, des réactions immunitaires, des allergies, et une augmentation des risques de cancer. (Voir Health Food – Naturally).

« Monsanto accule les fermiers et les agriculteurs à la faillite, rend les sols infertiles, encourage les monocultures et l’appauvrissement de la biodiversité, ainsi que l’effondrement des ruches d’abeilles, » soutient Daniel Romano, un militant de longue date membre de Gateway Greens. « En outre, ses pratiques constituent une menace très réelle pour l’agriculture biologique et les plantes indigènes. Elle pousse à la dépendance envers un système alimentaire centralisé. Dans l’ensemble, c’est une recette pour la famine mondiale. »

Dans une lettre ouverte à tous les gouvernements du monde concernant les organismes génétiquement modifiés, 828 scientifiques provenant de 84 pays ont décrit en détail les inquiétudes relatives aux OGM, tout en demandant un moratoire de cinq ans sur les cultures à base d’OGM afin de mener « une enquête publique complète sur l’agriculture et la sécurité alimentaire pour tous. »

Monsanto, grenadeLes OGM ont été retirés et interdits par l’Autriche, la Bulgarie, l’Allemagne, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, le Japon, le Luxembourg, l’île de Madère, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, l’Amérique du Sud, la Russie, la France et la Suisse.

« Monsanto ne veut pas que les consommateurs sachent ce qu’ils mangent, et elle continue de combattre agressivement l’étiquetage indiquant la présence d’OGM dans les aliments, » soutient Barbara Chicherio, de Gateway Green Alliance. « Elle ne se contente plus de bloquer les initiatives d’États américains comme la Californie, l’Oregon et Hawaï en vue d’adopter des lois en matière d’étiquetage. En ce moment même, un ancien lobbyiste de Monsanto fait partie des représentants des grandes entreprises qui participent à la rédaction du plus récent et du plus important accord sur le commerce international, le Partenariat transpacifique (PTP)*. Le non-étiquetage des aliments contenant des OGM sera inscrit dans cet accord.»

La législation proposée par l’opposition sous l’appellation « Loi sur l’étiquetage alimentaire sûr et précis » est dénoncée et jugée trompeuse par les militants qui l’ont surnommée la Loi DARK (« Deny Americans the Right to Know », en français « Refuser aux Américains le droit de savoir »).

La Loi DARK a effectivement été proposée par un puissant lobby alimentaire pro-OGM (cliquez ici pour en savoir plus).

Communiqué officiel des organisateurs traduit par Henri Thibodeau


Note

*Le Canada s’est joint au Partenariat transpacifique (PTP), tout comme le Mexique, le 8 octobre 2012. […] À cette époque, le partenariat regroupait les pays suivants : Australie, Brunéi Darussalam, Canada, Chili, Malaisie, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pérou, Singapour, États-Unis et Vietnam.


Marie-Monique Robin – Le monde selon Monsanto

Le monde selon MonsantoPublié en décembre 2013 et fruit d’une enquête exceptionnelle de trois ans sur trois continents, le film (et le livre qui l’accompagne) reconstituent la genèse d’un empire industriel, qui, à grand renfort de rapports mensongers, de collusion avec l’administration nord-américaine, de pressions et tentatives de corruption, est devenu l’un des premiers semenciers de la planète.

Advertisements
This entry was posted in Alertes | Appels à l'action, En français and tagged , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to David et Goliath : marche mondiale contre Monsanto

  1. alfonzo castellano says:

    Hello, I enjoy reading through your article. I like to write a little comment to support you.

    Like

Leave a Reply | Laissez un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s