Blocages psychologiques à l’éveil : les « Quatre cavaliers de l’amnésie collective »

Four_horsemen


Cet article fait suite à mon message pour Marie et tous ceux qui se sentent isolés et dépourvus en ces temps incertains, qui m’a incité à une longue réflexion sur les facteurs auxquels nous sommes confrontés lorsque nous tentons d’éveiller nos proches à la véritable nature des problèmes qui affligent notre monde.

BosoJ’ai identifié quatre facteurs fondamentaux, que j’appellerais les « Quatre cavaliers de l’amnésie collective », placés sur le chemin de l’éveil collectif par les puissances occultes lucifériennes — ceux que j’appelle en anglais nos BOSOs, « Benevolent » Occult Satanist Overlords, littéralement nos « bienveillants » maîtres occultes satanistes — qui contrôlent notre conditionnement et notre programmation médiatique, socio-économique, religieux et politique.

conspiracycartoon_Fr

Lorsque vous êtes confrontés à des proches qui refusent d’entendre ou même de prendre en considération les vérités que vous avez osé découvrir, n’oubliez pas que vous avez vous-même d’abord dû affronter ces mêmes terrifiants cavaliers qui bloquent le chemin de vos proches et font tout leur possible pour les empêcher de s’échapper du troupeau de la populace insouciante et inconsciente du sort qu’on lui prépare.

Le biais de la normalité

« Voyons donc, c’est impossible… »

Pompeii Garden of the Fugitives

Le biais de la normalité (en anglais, normalcy bias) est une forme de déni, un état psychologique qui s’installe devant l’éventualité d’un désastre. Il entraîne les gens à sous-estimer à la fois la possibilité et les conséquences d’un désastre. Par conséquent, les gens négligent de se préparer adéquatement et, à une plus grande échelle, les gouvernements omettent (intentionnellement ou non) d’inclure la population dans leurs préparatifs à des situations de crise.

Le biais de la normalité repose sur la supposition que puisqu’un événement ne s’est jamais produit par le passé, il ne se produira jamais. Par conséquent, les gens se retrouvent dans l’incapacité de faire face à une crise lorsque celle-ci survient. Les gens qui sont aux prises avec le biais de la normalité peuvent difficilement réagir à une situation qui ne s’est jamais présentée auparavant. Ils ont également tendance à interpréter les avertissements de la manière la plus optimiste possible, s’accrochant à toute ambiguïté pour se convaincre que la situation n’est pas si grave qu’on voudrait leur faire croire. Chaque fois que je réfléchis aux conséquences du biais de la normalité, il me vient en tête une image des victimes retrouvées dans les ruines de Pompéi

 Dissonance cognitive

“Je ne veux pas en entendre parler!”

Wikipédia (que j’approche toujours avec une bonne dose de circonspection) nous dit qu’en psychologie, la dissonance cognitive est une forme de tension ou d’inconfort psychologique qui survient lorsque des croyances, des concepts ou des valeurs contradictoires occupent simultanément la conscience; lorsque qu’une personne pose un geste contraire à ses convictions, ses valeurs ou ses croyances; ou encore lorsqu’un individu fait face à de nouvelles informations qui contredisent ses convictions, ses valeurs ou ses croyances.

La dissonance cognitive fait donc surface lorsque de nouvelles informations contredisent ou divergent des croyances existantes. Si la dissonance n’est pas atténuée par une modification ou un ajustement des croyances existantes en y intégrant ces nouvelles informations, l’individu pourra adopter diverses échappatoires : tenter de rétablir la consonance en rejetant, réfutant ou réinterprétant les nouvelles informations; chercher l’appui de personnes qui partagent ses croyances existantes; ou encore, tenter de les convaincre de ses croyances existantes — le tout en vue de renforcer les croyances qui lui sont familières.

Impuissance apprise

« Je ne peux rien y faire… »

helplessWikipédia nous dit que l’impuissance apprise est un comportement typique chez un organisme (humain ou animal) qui a été soumis de façon durable ou répétée à des stimulus pénibles ou néfastes auxquels il ne pouvait pas échapper. Par la suite, cet organisme ne tentera même pas d’éviter ou d’échapper à de nouvelles situations où un tel comportement aurait été efficace.

Autrement dit, cet organisme semble avoir appris qu’il est impuissant devant toute situation néfaste, alors il abandonne tout effort pour tenter d’y échapper. On dit alors de cet organisme qu’il a intégré l’impuissance apprise.

Ce phénomène a été identifié par le psychologue américain Martin Seligman qui, en 1967, a effectué des recherches en laboratoire sur des chiens à l’université de Pennsylvanie.

Programmation prédictive

“Eh bien, c’était inévitable…”

Jericho

Wikipédia n’aborde même pas le sujet de la programmation prédictive (predictive programming), qui a été relégué en anglais au très douteux Rational Wiki. On y lit qu’il « s’agit d’un thème récurrent de nombreuses théories du complot » (…) voulant que lorsque des conspirateurs planifient une opération sous fausse bannière, ils dissimulent préalablement des références à celle-ci dans les grands médias; lorsque l’événement survient, le public a donc été préparé, et il l’accepte passivement plutôt que de s’y opposer ou même de questionner la version officielle.

En fait, je dirais que la programmation prédictive va encore plus loin, et qu’il s’agit d’un outil essentiel pour préparer mentalement et psychologiquement la population à accepter la « nouvelle normalité » (Le Meilleur des mondes…) que nos BOSOs s’efforcent de mettre en place (un état policier, par exemple). Dans ce sens, je vous encourage à lire l’article que j’ai publié sur les prévisions étonnantes formulées en 1969 par le Dr Richard Day à l’égard du monde dans lequel nous vivons maintenant, ainsi que les révélations de l’ancien agent soviétique Yuri Bezmenov, qui était passé à l’Ouest en 1970.

« J’estime que lorsque l’industrie cinématographique peut saisir un concept et le rendre attrayant et captivant, de manière à ce que le spectateur ne réalise même pas qu’il acquiesce à un concept qu’il n’aurait jamais accepté auparavant, alors, oui, un film comme moteur social peut introduire une certaine forme de changement. » – Tom Hanks

Ces mécanismes se soutiennent mutuellement, et sont soutenus par la peur

Par ailleurs, je soulignerais que les Quatre cavaliers de l’amnésie collective sont des mécanismes qui se soutiennent mutuellement; par exemple, lorsque la programmation prédictive est parvenue à modifier la conscience (ou l’inconscient…) collective, le biais de la normalité s’en trouve modifié, et la nouvelle normalité sera appuyée par la dissonance cognitive, pour finalement devenir presque immuable sous l’influence de l’impuissance apprise, et ainsi de suite.

amour-peurFinalement, j’ajouterais que le ciment qui maintient cet édifice en place est la PEUR, l’opposé de l’Amour, et un affront à la Source, au Créateur, ou Dieu — la foi en son amour et en sa sollicitude à notre égard est la seule puissance qui puisse dissoudre le pouvoir illusoire de la peur, comme je l’écrivais récemment.

Évidemment, il ne s’agit là que d’un survol des blocages psychologiques auxquels nous sommes confrontés lorsque nous tentons d’éveiller un proche aux nouvelles vérités que nous aimerions partager avec eux. J’espère que ceci vous aidera à approcher vos amis et votre famille avec une meilleure compréhension du dilemme auquel ils font face lorsque vous leur présentez une nouvelle version de la réalité.

Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas que les pétales d’une fleur s’ouvrent selon un ordre préétabli, et les forcer à s’ouvrir avant leur temps ne sert qu’à tuer la fleur. Évitez la confrontation, dites simplement ce que vous avez à dire, et soyez patient avec vos proches, sachant que Dieu les guidera doucement vers la vérité tandis qu’il nous reste encore un peu de temps.

Henri Thibodeau RiderInBlack


À lire également sur Henri’s Web Space

Advertisements
This entry was posted in En français, Guerre psychologique / Désinformation and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Blocages psychologiques à l’éveil : les « Quatre cavaliers de l’amnésie collective »

  1. drmichelaumont@globetrotter.net says:

    Tellement Vrai!

    Like

Leave a Reply | Laissez un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s