Andrew Basiago, le candidat présidentiel qui aurait voyagé dans le temps

Andy2016-DisclosingSecretAdvancedTechnologiesEnglish abstract
Time-traveling Presidential candidate announces platform – Calls for truth, reform and innovation

Independent Presidential candidate Andrew D. Basiago recently released his 100-point political platform, A New Agenda For A New America, which calls for highly alternative proposals such as disclosure of secret advanced technologies, including time travel and teleportation. Incidentally, Basiago claimed when he announced his candidacy on Coast to Coast Am last December 19 that time-travel had made it possible to identify him as a future President of the United Sates – and that former presidents Bush Sr., Clinton, Bush Jr. and Obama has been similarly identified and groomed for their roles as future presidents. This article draws on the sources listed below, but I recommend you begin with the one published by Dr. Michael Salla on Exopolitics.org.

Par Henri Thibodeau RiderInBlack Henri’s Web Space

Vous pouvez librement reproduire cet article, mais sans en modifier le contenu et en mentionnant clairement l’auteur et la source, avec un lien actif vers l’article original.


Andrew Basiago -Official-Campaign-PhotographIl y a un candidat indépendant aux élections présidentielles américaines dont vous n’avez peut-être pas entendu parler. Son nom? Andrew D. Basiago. Il serait non seulement un « chrononaute », un voyageur temporel, mais un voyage temporel aurait permis de l’identifier comme futur président des États-Unis, peut-être même en 2016…

Selon son site officiel, Andrew Basiago aurait voyagé dans le temps sur Terre ainsi que dans l’espace vers la planète Mars alors qu’il participait à deux programmes secrets de la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency, « Agence pour les projets de recherche avancée de défense ») et de la CIA.

Basiago a annoncé publiquement sa candidature le 19 décembre 2015 sur les ondes du populaire réseau radiophonique américain Coast to Coast AM, déclarant que des programmes secrets du gouvernement des États-Unis avaient utilisé une technologie clandestine de voyage temporel pour l’identifier comme futur président des États-Unis. Incidemment, les présidents Bush père, Clinton, Bush fils et Obama auraient été identifiés de la même manière, puis préparés à leur futur rôle.

Ce candidat plutôt inusité ne dispose pas des cinq millions de dollars nécessaires pour faire inscrire son nom sur les bulletins de vote dans chacun des 50 états américains. Basiago demande donc à ses partisans d’inscrire son nom à la main sur leur bulletin de vote — ce qui sera certainement problématique pour les scrutins électroniques.

Vérifié, réforme, innovation

Aussi farfelue que la candidature d’Andrew Basiago puisse paraître, il propose certainement une plateforme électorale qui le démarque des autres candidats issus de l’Establishment. Cette plateforme a été rendue publique le 11 mars par le quartier général de sa campagne, situé à Charlotte, en Caroline du Nord, et elle s’oriente autour de trois grands axes : vérité (17 propositions), réforme (53 propositions), et innovation (30 propositions).

Ses propositions appellent notamment à la divulgation de la vérité concernant l’existence de civilisations extraterrestres, de technologies secrètes évoluées, et de programmes spatiaux secrets — sans négliger la vérité derrière les événements du 11 septembre 2001.

Parmi ses propositions, Basiago déclare que le Président devrait faire d’un système de téléportation mondial un des principaux objectifs technologiques des États-Unis. Il aurait lui-même voyagé de 1972 vers 2045, époque à laquelle il aurait visité une base temporelle de la DARPA et où la téléportation serait devenue une technologie répandue.

Est-ce que la main cachée de la CIA manipule cette candidature inusitée?

Michael Salla

Michael Salla

Le Dr Michael Salla, mentionné dans certains de mes articles indiqués ci-dessous, s’est penché sur les allégations d’Andrew Basiago, notamment à titre de dénonciateur de programmes secrets de la DARPA et de la CIA. Salla affirme avoir trouvé suffisamment d’évidence à l’appui de ces allégations pour leur accorder une certaine crédibilité. Et personnellement, comme je l’ai déjà écrit, j’accorde de la crédibilité au Dr Salla.

Toutefois, le Dr Salla émet certaines réserves puisque Basiago admet lui-même que certaines de ses révélations ont été formulées avec l’aval de la CIA, dont il prône également le maintien et le développement dans un monde « post-divulgation ». Par ailleurs, il aurait été « préparé » par cette même agence à son futur rôle comme président des États-Unis. Est-ce que les révélations de Basiago sont volontairement biaisées par ses « maîtres » à la CIA, se demande le Dr Salla.

USS_Eldridge_DE-173_(1944)

Le USS Eldrigde, qui aurait participé à la mystérieuse « expérience de Philadelphie ».

Basiago fait remonter les technologies reliées à la téléportation à l’expérience de Philadelphie, en 1943. Selon le Dr Salla, ceci est conforme aux allégations d’autres dénonciateurs et chercheurs indiquant que la marine américaine avait accidentellement découvert cette technologie alors qu’elle travaillait à un programme d’invisibilité radar. Salla indique que dans une déclaration sous serment, Biasago aurait affirmé que la téléportation est devenue entièrement opérationnelle « dans les milieux secrets » vers 1967-68. En outre, il aurait été le premier enfant américain à être téléporté, dans le cadre d’un programme secret appelé « Projet Pégase » (Pegasus Project).

Le Dr Salla souligne que la candidature de Basiago à l’élection présidentielle suscite des réactions mitigées dans les milieux reliés à la recherche sur les Ovnis et l’exopolitique, notamment à l’égard de la nature de ses liens avec la CIA. Selon le Dr Salla, la possibilité existe qu’Andrew Basiago ait été psychologiquement influencé pour qu’il appuie l’agenda particulier de la CIA en matière de divulgation.

« Par ailleurs, Basiago est extrêmement sincère, très instruit, et il est un porte-parole très éloquent pour le mouvement en faveur de la divulgation », remarque le Dr Salla. « Il a fort probablement réellement participé pendant près de 50 ans à des programmes secrets de la CIA et de la DARPA. Les cent propositions de Basiago dans le cadre de sa campagne à la présidence en 2016 méritent donc d’être sérieusement étudiées et débattues par tous ceux qui sont à la recherche de la vérité concernant l’histoire des technologies évoluées reliées aux voyages temporels et à la téléportation, ainsi que les origines des programmes spatiaux secrets. » ■


Sources


Également sur Henri’s Web Space

Advertisements
This entry was posted in En français, Ovnis et divulgation and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Andrew Basiago, le candidat présidentiel qui aurait voyagé dans le temps

  1. Saitama says:

    Hahahahahahahahahahahaha. Trump president.

    Like

Leave a Reply | Laissez un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s