Anonymous : Message aux citoyens américains

English abstract
Anonymous: Message to the citizens of America
What follows is the French translation of a message just published (June 25, 2016) by Anonymous on its official YouTube Channel. I never thought such eventualities would have to be considered during my lifetime, but here are. Will we all have to go down the path of Greece or Venezuela before we wake up? Or will we follow the example of Iceland and jail the banksters, their masters and their minions before they do what they want to do to us? The full message is embedd below. Click here to read original transcript in English.

Le collectif Anonymous vient de publier (25 juin 2016) un message adressé aux citoyens américains. Voici la traduction du contenu de ce message que vous pouvez entendre dans la vidéo ci-dessous.

Je n’aurais jamais crû que de telles possibilités doivent être considérées de mon vivant, mais nous y voilà. Attendrons-nous de subir le sort de la Grèce ou du Vénézuéla avant de nous réveiller, ou prendrons-nous exemple de l’Islande pour arrêter les banksters, leurs maîtres et leurs complices avant qu’ils nous fassent subir le sort qu’ils nous réservent?

Traduit de l’américain par Henri Thibodeau Galloping HorseHenri’s Web Space


Salutations, nous sommes Anonymous (Anonymes).

Nous avions originalement prévu diffuser ce message si (Donald) Trump devenait président des États-Unis. Toutefois, nous avons par la suite réalisé que peu importe qui accédera à la présidence, qu’il s’agisse de Trump, (Bernie) Sanders, ou Hillary Clinton, au bout du compte, rien ne nous détournera — pas plus que les citoyens des États-Unis — de l’inévitable, qu’il s’agisse de soulèvements généralisés, de manifestations à grande échelle, ou d’une révolution.

Si une révolution se produit en Amérique, sanglante ou non, nous survivrons l’arrivée et le passage du printemps. Nous survivrons l’arrivée et le passage de l’été. Nous survivrons l’arrivée et le passage de l’automne. Nous survivrons l’arrivée et le passage de l’hiver. Mais à quel prix?

Une révolution dans la violence ne servira qu’à détruire l’essence même des principes pour lesquels les pères fondateurs se sont inlassablement battus. Par contre, si l’Amérique connaît une révolution non violente, cela permettra non seulement de rassembler la population (américaine), mais les citoyens des autres nations verront qu’il s’agit d’un choix possible et réaliste. Si les citoyens des États-Unis déploient une révolution résolument non violente, y aura-t-il quelque chose qui puisse empêcher les citoyens d’autres pays de se soulever contre leur mesquin système?

Il ne s’agit certainement pas ici d’un appel aux armes, pas plus que d’une déclaration de guerre au gouvernement des États-Unis. Nous ne faisons que transmettre un message à la population. Les citoyens américains, comme d’autres qui se sont soulevés contre le système, sont assoiffés de justice. Et comme nous le savons très bien, les politiques américaines affectent le monde à une large échelle.

Toutefois, nous devons nous demander quel sera l’évènement, la décision ou l’action du gouvernement des États-Unis qui permettra à la population de prendre conscience que ce gouvernement est corrompu? Qui prendra la tête de cette révolution? Qui y ripostera? Aurons-nous une révolution faite de trahisons et de luttes pour le pouvoir, comme les révolutions perdues dans le monde arabe? Nombreux sont ceux qui ne voudront même pas y réfléchir, qui considéreront cela simplement naïf et ridicule. Certains iront même jusqu’à prétendre qu’il n’y aura jamais plus de révolutions.

Une révolution est-elle vraiment nécessaire en Amérique à ce moment-ci? Oui ou non, c’est en vous que vous trouverez la réponse.

Lorsque la majorité de la population deviendra incapable de s’épanouir comme elle y aspire, c’est à ce moment-là qu’elle se soulèvera pour combattre le système.

La question doit donc être posée : combien y aura-t-il de martyres? Combien de voix devront encore périr pour que la populace américaine se réveille? Jusqu’à ce que nous cessions de nous battre les uns contre les autres pour des choses sans importance, jusqu’à ce que nous mettions un terme à notre cynisme, nous ne verrons jamais la lumière au bout du tunnel. Jusque-là, cependant, nous ne serons rien de plus que des esclaves et des bêtes.

Par contre, nous ne sommes pas aveugles, nous sommes pleinement conscients des mesures palliatives prises par le gouvernement des États-Unis pour s’assurer que la confiance de la population demeure en équilibre. Il y a de l’interaction, mais ces mesures « d’interaction » sont négligeables et trop lentes. Il est toutefois trop tôt pour poser une telle question, puisque notre prochain président apparaîtra sous peu. S’il ou elle ne livre pas la marchandise ou ne respecte pas les politiques annoncées, nous pourrons affirmer sans risque de nous tromper que le gouvernement actuel ne fonctionne plus. Notre économie sera encore plus déstabilisée, nos représentants seront réputés non coopératifs, notre système sera détruit. Voilà plus décennie que le vote est devenu inutile. Pour ce qui est des États-Unis, les sociétés et les lobbyistes sont les véritables maîtres du pays, ce sont eux qui contrôlent notre existence.

Quoi qu’il en soit, pour rebâtir notre gouvernement, nous devons d’abord le détruire.

Le temps de la démocratie est arrivé pour nous.
Le temps du changement est arrivé pour nous.

Nous appelons les citoyens des États-Unis à prendre nos côtés pour renverser cet organisme corrompu et invoquer une nouvelle ère. Notre allégeance va à ceux qui ont inlassablement combattu pour la justice, parce qu’ils sont nous, et nous sommes eux.

Cette opération sera enclenchée lorsque les citoyens des États-Unis commenceront à se soulever contre un gouvernement qui ne respecte pas ses valeurs démocratiques, contre un gouvernement qui n’est pas à l’écoute de sa population, contre un gouvernement qui tient uniquement à accomplir son propre programme, contre un gouvernement qui fonctionne uniquement derrière des portes closes, et contre un gouvernement qui censure les dissidents.

Nous sommes le citoyen ordinaire.
Nous ne pardonnerons jamais.
Nous n’oublierons jamais.

Au gouvernement des États-Unis, et aux empires de ce monde…
Nous ne sommes pas des terroristes. Nous sommes Anonymous.
Nous ne sommes pas des criminels. Nous sommes les messagers de la lumière.

Par conséquent, nous déclarons notre droit, sur cette terre, d’être un homme, d’être un être humain, d’être respecté comme être humain, d’obtenir les droits dus à un être humain, dans cette société, sur cette terre, en ce jour, et nous avons l’intention de matérialiser ces choses… ■


Advertisements
This entry was posted in Alertes | Appels à l'action, Alerts | Wake-Up Calls and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply | Laissez un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s