Avant de mourir, Nellie m’a dit…

Nellie's Eyes

Le 14 juin dernier, j’ai dû faire euthanasier mon adorable jument Nellie, avec laquelle je partageais mon quotidien depuis un peu plus de trois ans. Trois années trop brèves. Le texte ci-dessous a récemment été publié sur la page Facebook de Galahad (organisme québécois qui vient en aide aux chevaux abandonnés) – en le lisant, c’était comme si Nellie me parlait une dernière fois… Je l’ai légèrement adapté et je le partage ici en souhaitant qu’il vous aide à vivre votre deuil si vous avez vécu une épreuve similaire…

Henri Thibodeau Galloping HorseHenri’s Web Space

Source : Jeff Williams | Le Refuge de Galahad


Avant de mourir, Nellie m’a dit…

Je te nomme par les présentes toi, mon humain, pour réaliser mes derniers vœux : Après mon décès, je lègue par les présentes à un cheval non désiré de ton choix, la magnifique maison que tu m’as donnée. Je lui donne toutes mes couvertures chaudes, mon alimentation, mon panier de brosses et ma selle. Je lui donne l’utilisation de mon boxe, mon enclos, mon champ et la barrière qui me gardait en lieu sûr. Je lui donne l’appareil de chauffage qui empêchait mon eau de geler en hiver et le ventilateur qui me gardait au frais l’été dans mon boxe. Je reconnais qu’il ne s’agit que de quelques biens, et qu’à ce titre, ils sont vraiment les vôtres et pas les miens. Cependant, ils ne te sont d’aucune utilité personnellement, n’est-ce pas?

Ce que je dois vraiment léguer est l’endroit merveilleux dans ton cœur que je t’ai aidé à découvrir. Ce lieu plein d’amour si pur et inconditionnel que tu ne savais même pas qu’il existait…., jusqu’à ce qu’on entre dans la vie de l’un et l’autre. C’est ce que j’ai contribué à créer, et c’est ce qui m’appartient à donner. Il doit être passé au prochain cheval mal aimé.

Mon espoir est qu’il ne meurt pas avec moi, car de laisser faire ça serait un déshonneur pour ce nous avons créé ensemble. À l’athlète faible, confus, effrayé à l’encan, qui jusqu’à tout récemment rapportait un bon revenu à son propriétaire, qui le rejette tout bonnement lorsqu’il n’est plus en mesure de le faire, je donne la promesse solennelle que tu m’as déjà faite : « Jamais un humain ne te fera du mal encore une fois ». Pour le cheval préféré du camp qui enseignait à d’innombrables enfants les joies de l’équitation et de prendre soin d’un cheval, pour être expédiés sans ménagement à la fin de l’été par ceux qui refusent de le nourrir pendant l’hiver, je donne une fin à la peur et l’incertitude qu’apporte chaque changement de saisons.

Je donne la place au-dessus de la porte de l’armoire où ma plaque de nom est installée – comme pour moi, elle prendra la place d’honneur que tu lui réserveras dans ta maison. Pour le fidèle cheval que gardait la fille de quelqu’un, lui donnant un sens à sa vie et des rubans sur son mur, aujourd’hui oublié, car la vie a pris un autre tournant dans lequel il n’était pas inclus, je lui donne ton touché doux, ton sourire facile, tes paroles apaisantes, ton respect éternel et ton engagement inébranlable.

Nellie_HenriGrâce à notre partenariat, tu es devenu une meilleure personne. Tu as fait pour moi ce que tu étais incapable de faire pour toi. C’était mon cadeau à toi, de mon vivant, et maintenant je demande humblement que tu transmettes ce que je t’ai enseigné au prochain cheval méritant. Ne dis pas s’il te plaît, « je n’aurai jamais plus un autre cheval. Aucun autre cheval ne pourrait jamais prendre ta place, et la douleur de t’avoir perdue est trop grande. »

À la place, va retrouver un cheval mal aimé dont l’espoir est presque disparu et donne-lui ma place. C’est vraiment tout ce que j’ai à donner… l’amour que je t’ai aidé à trouver à l’intérieur de toi.

Merci,

Nellie

Save

Advertisements
This entry was posted in En français, Matière à réflexion and tagged , . Bookmark the permalink.

5 Responses to Avant de mourir, Nellie m’a dit…

  1. Émilie says:

    Magnifique Henri!

    J’en ai les larmes aux yeux.

    Merci pour ce beau texte, car il est valable pour tous les amoureux des chevaux qui adoptent leur compagnon pour la vie!

    Très touchant.

    Émilie Prud’hon,
    Propriétaire/Owner, Greenhawk Québec
    Discover the Leader at http://www.greenhawk.com

    Like

  2. Loup says:

    Après avoir lu ce texte, je regrette de ne pas être un cheval.

    Liked by 1 person

  3. Seval says:

    Bojour Henri,

    Touchant témoignage plein de sagesse et d’amour! Elle était très belle cette Nellie.

    Liked by 1 person

Leave a Reply | Laissez un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s