Réflexion pour des temps incertains : Jésus est-il notre seul espoir?

English abstract
Because eternity is a very long time: Yes, Jesus is your only hope
matt-barber“The pluralist notion that ‘There are many paths to God’ is an insidious lie spread by the father of lies himself”, Matt Barber (BarbWire.com) writes in a piece published this week on Canada Free Press. “We live in a time when ‘tolerance’, ‘diversity’ and ‘inclusivity’ are considered by many cultural virtues that supersede all others. This popular relativist notion disregards something far more important: Truth… Jesus is truth. Either that or, as C.S. Lewis famously observed, He is a liar, a lunatic or the ‘Devil of Hell’ himself.” Click here to read full article.

Parce que l’éternité dure très longtemps

Oui, Jésus est votre seul espoir

Matt Barber | Canada Free Press | 12 septembre 2016

Traduit par Henri Thibodeau avec la permission de l’auteur Galloping Horse Henri’s Web Space

Nous vivons à une époque où la « tolérance », la « diversité » et « l’inclusivité » sont considérées par plusieurs comme des vertus culturelles qui surpassent toutes autres. Cette populaire notion relativiste ignore un aspect bien plus important : la Vérité.

Pourtant, pour citer Ponce Pilate, « Qu’est-ce que la vérité »?

Jésus est la vérité. Soit cela ou, comme C.S. Lewis l’a fameusement observé, Il est un menteur, un lunatique, ou le « Diable de l’Enfer » lui-même.

Le Christ était tolérant et intolérant — tout à fait exclusif et complètement inclusif. Il a dit en termes sans équivoque : « C’est moi la Voie et la Vérité et la Vie. Personne ne va au Père que par moi » (Jean 14, 6)*.

Analysons ce que cela signifie.

La Voie

Jésus a a affirmé encore et encore qu’Il est l’unique voie vers Dieu le Père. Notez que de manière plutôt évidente Il n’a pas dit : « Personne ne va au Père sauf par moi, le Bouddha, Mohammed, Ganesh ou L. Ron Hubbard. »

Tout à fait exclusif.

L’épître aux Philippiens (2, 10-11) nous affirme ceci : « pour qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans le monde céleste, terrestre et infernal, et pour que toute langue proclame que Jésus est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. »

Cela signifie tout genou : tout athée, agnostique, musulman ou juif; tout bouddhiste, hindou, scientologue ou autre, vivant, mort, ou encore à naître.

Toutefois, Jésus nous a également promis ceci : « Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau : c’est moi qui vous soulagerai. Prenez sur vous mon joug et mettez-vous à mon école : je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du soulagement pour votre être, car mon joug est agréable et mon fardeau léger » (Matthieu 11, 28-30).

L’épître aux Romains (10, 13) est encore plus directe : « quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé ».

Complètement inclusif.

Néanmoins, les Écritures demeurent explicites. Jésus Christ est la seule et unique voie vers Dieu le Père et, ultimement, le salut éternel.

La Vérité

La vérité, incidemment, est vraie que l’on choisisse ou non d’y croire. Jésus n’a pas seulement proclamé la vérité, Il est la vérité. Il est la vérité personnifiée — l’incarnation et la source de tout ce qui existe sous le soleil et de tout ce qui est vrai, précisément comme Il l’a dit.

Et il a déclaré être Dieu.

Comme mentionné plus haut, une de mes citations favorites de C.S. Lewis souligne, comme seul Lewis savait le faire, que Jésus était soit le fils de Dieu, comme il l’a affirmé, soit il était un menteur, un lunatique, ou pire encore, le « Diable de l’Enfer ».

Lewis a écrit : « Je m’efforce ici d’empêcher quiconque de dire cette véritable sottise que les gens disent souvent à son sujet : Je suis prêt à accepter Jésus en tant qu’excellent maître de morale, mais je n’accepte pas sa prétention d’être Dieu. C’est la seule chose que nous ne devons pas dire. Un homme qui ne serait qu’un homme et qui aurait dit le genre de choses que Jésus a dites ne serait pas un excellent maître de morale. Il serait soit un lunatique — au même titre qu’un homme prétendant être un œuf poché — ou encore il serait le Diable de l’Enfer. Vous devez faire un choix. Soit cet homme était, et est, le Fils de Dieu, soit il s’agit d’un fou, ou pire encore. Vous pouvez le faire taire comme vous feriez un imbécile, vous pouvez cracher sur lui et le tuer comme vous feriez un démon, ou vous pouvez vous prosterner à ses pieds et l’appeler Seigneur et Dieu, mais ne soyons pas stupidement condescendants en disant qu’il est un grand maître humain. Il ne nous a pas offert cette possibilité. Il n’en avait pas l’intention. »

« Et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira » (Jean 8, 32).

La Vie

La vie éternelle. Voilà la glorieuse espérance que les disciples du Christ placent en Lui. « Dieu a aimé le monde au point de donner son Fils unique pour que tous ceux qui croient en lui ne périssent pas, mais aient la vie éternelle » (Jean 3, 16).

« Or, la vie éternelle, c’est de te connaître, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ » (Jean 17, 3).

« La solde payée par le péché, (c’est) la mort; mais le don de Dieu, (c’est) la vie éternelle dans le Christ Jésus notre Seigneur » (Romains 6, 23).

« Personne ne va au Père que par moi »

Jean (3, 36) nous avertit : « Celui qui croit au Fils [Jésus] a la vie éternelle; celui qui refuse de croire au Fils ne verra pas la Vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui ». Sans l’acceptation et la foi envers le Christ, nous ne verrons ni Dieu le Père ni son Fils, qui est la vie éternelle.

Dieu a créé et Il aime — d’une manière incompréhensible pour l’esprit humain limité — chaque être humain qui a jamais vu le jour, ou non. Il nous a tissé dans les seins de nos mères et Il a compté même chacun de nos cheveux. Toutefois, Dieu le Père n’a engendré qu’un seul Fils. Pour le reste d’entre nous, pour devenir enfants de Dieu, il nous faut être adoptés et greffés à la vigne par l’entremise de Celui qui est le Fils — Celui qui est la Vigne : le Christ Jésus (voir Jean 15, 5).

Ceux qui n’ont pas été adoptés par Dieu ne sont pas enfants de Dieu.

En effet, pour devenir enfant de Dieu, nous devons demander à Dieu, par l’entremise du Christ, de nous adopter. Nous ne devons pas nous contenter de croire en Lui — car « même les démons croient cela » (voir Jacques 2, 19) —, mais, plutôt, nous devons également l’accueillir comme Seigneur et Sauveur. Nous devons suivre Jésus, le seul vrai Dieu, comme notre seul Dieu. « Mais à tous ceux qui l’ont reçu [Jésus], il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu » (Jean 1, 12).

La notion pluraliste voulant qu’il y ait « plusieurs voies qui mènent à Dieu » est un insidieux mensonge répandu par le père du mensonge lui-même. Jésus a dit, « Entrez par la porte étroite : large, en effet, est la porte, et spacieuse est la route qui mène à la perdition, et nombreux sont ceux qui s’y engagent » (Matthieu 7, 13).

Jésus est « la porte étroite ».

En effet, comme je l’ai déjà dit, la Bible est l’une de deux choses : soit il s’agit simplement d’un ancien texte regorgeant de contes imaginatifs et de philosophies diverses n’ayant pas plus d’incidence sur notre vie qu’un guide pratique de Tony Robbins, soit elle est ce qu’elle prétend être : la Parole inspirée et infaillible de Dieu. Il ne peut en être autrement.

shroud-of-turin-thumb-576x720-12527S’il s’agit de la première possibilité, alors « mangeons et buvons, car demain nous mourrons » (1 Corinthiens, 15, 32).

S’il s’agit de la seconde, et je crois de tout mon cœur, de toute mon âme, de tout mon esprit et de toute ma force que c’est le cas, alors vous feriez bien de tenir compte de l’avertissement explicite du Christ, à savoir qu’Il est exclusivement la voie, la vérité et la vie.

Parce que l’éternité dure très longtemps. ■

* NDT : Passages bibliques selon La Sainte Bible du Chanoine Crampon, 1952; passages en italiques selon ce texte. Mots entre crochets ajoutés par Matt Barber. J’ai mis en rouge les paroles de Jésus.


Également sur Henri’s Web Space

Save

Save

Save

Advertisements
This entry was posted in Religion, spiritualité et surnaturel and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Réflexion pour des temps incertains : Jésus est-il notre seul espoir?

  1. Loup says:

    Qu’elle est belle cette porte étroite
    Qui mène aux arbres de la Vie
    Son sentier sinueux miroite
    Sous la lumière douce et infinie
    Du Père aimant qui nous attend
    depuis la fondation du monde
    Patiemment
    Venez, entrez dans cette ronde
    Buvez la coupe, l’Eau de la Vie n’est amère
    Que pour les assassins
    Les menteurs et les adultères
    Venez, car les Temps arrivent à leur fin
    Le Roi Fidèle et Vrai
    Vient promptement, assurément
    Veillez, priez et aimez
    Donnez le meilleur de vous-mêmes, en L’attendant.

    Liked by 1 person

Leave a Reply | Laissez un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s