Doug Casey à l’approche de la présidentielle américaine : « Attachez bien votre tuque! »

English abstract
Doug Casey on why you shouldn’t take this election seriously
Doug-CaseyIn a recent commentary, Doug Casey gives an interesting commentary on the state of our world, of the U.S. and of Canada as we approach the American presidential election. His conclusion? “Hang on to your hat!” Read full article on Casey Research‘s INTERNATIONAL MAN. – HT

Pourquoi vous ne devriez pas prendre cette élection au sérieux

Par Doug Casey | Casey Research INTERNATIONAL MAN

Traduit par Henri Thibodeau RiderInBlack Henri’s Web Space

De prime abord, on pourrait croire que les choses ne pourraient pas être pires au Canada en général, et en Alberta en particulier. Les prix des matières premières sont tous à la baisse, certains approchent même des creux historiques en termes réels — et le Canada dépend totalement des matières premières.

Liberal Leader Justin Trudeau stands in the House of Commons during Question Period on Parliament Hill, in Ottawa, Monday June 17, 2013. THE CANADIAN PRESS/Fred Chartrand

CP/Fred Chartrand

Puis, l’an dernier, les Canadiens ont élu Justin Trudeau* comme premier ministre — on peut compter sur lui pour promouvoir toute notion politiquement correcte qui lui passera par la tête en terme d’État interventionniste, et pour prendre la mauvaise décision à chaque occasion. Les « audacieux nouveaux programmes » sont toujours amusants au départ. Et comme le gouvernement canadien est en meilleure posture que celui des États-Unis, ce sera amusant de dépenser ce qu’il y a dans la tirelire.

* Canada : qui sont les véritables maîtres de notre beau Justin?

Pour ne pas être en reste, les Albertains ont élu le NPD [Nouveau Parti démocratique] comme gouvernement provincial; ce qui se rapproche le plus du NPD canadien est la faction Bernie Sanders des démocrates américains. Ils font de leur mieux pour dénigrer le pétrole, l’agriculture, et les entreprises en général, s’efforçant même de syndiquer les fermes familiales.

Avant l’élection de l’an dernier, l’Alberta avait de loin le niveau de taxation le moins élevé au Canada. C’était la seule province sans taxe de vente, dont la moyenne s’élève à 7 % dans les autres provinces. Elle avait un taux d’imposition uniforme de 10 %; dans les autres provinces, la moyenne varie de 15 % à 25 % au Québec. Le PIB par habitant de l’Alberta était supérieur à celui des É.-U., et généralement de 20 % plus élevé que dans le reste du Canada. Elle avait l’économie la plus libre, et aucune dette provinciale.

Maintenant, ils sont sur le point d’obtenir une taxe de vente de 7 %, l’impôt sur le revenu a augmenté à 15 %, la province s’endette, et le parlement étudie de nombreuses nouvelles réglementations. Et selon moi leur marché immobilier est sur le point de s’effondrer. Bien trop de gens possèdent plusieurs habitations et sont affectés par des flux de liquidités négatifs.

Malgré tout, je soupçonne que le Canadien — ou l’Albertain — moyen est légèrement mieux éduqué que son semblable au sud de la frontière. Évidemment, ça ne veut pas dire grand-chose, surtout en matière de politique — qui, de toute façon, n’est essentiellement rien d’autre qu’un indice d’aberration psychologique. Churchill avait bien raison quand il a dit que le meilleur argument à l’encontre de la démocratie est un entretien de cinq minutes avec l’électeur moyen.

Pourquoi ces pauvres idiots ont-ils voté pour Trudeau à l’échelle nationale et pour le NPD à l’échelle provinciale? Les meilleures réponses que j’ai trouvé sont des choses comme « Ça semblait être une bonne idée à l’époque… » ou « J’imagine que nous avions besoin de changement ».

Ça se comprend peut-être très bien : le parti au pouvoir qu’ils ont évincé s’appelle — croyez-le ou non — les progressistes-conservateurs. Un tel nom est en soit tout à fait paradoxal, et c’est une preuve de la dégradation du discours politique. Les progressistes-conservateurs devraient adopter cette devise : « Nous ne savons pas trop ce que nous représentons ».

pc-logoNote : Bien qu’amusant, ce commentaire de Doug Casey est erroné — le Parti progressiste-conservateur du Canada a fait place au Parti conservateur en 2003.

Quoi qu’il en soit, je parierais que les Albertains évinceront le NPD en 2019 parce que leur économie sera alors en très mauvais état. Toutefois, soyez certain que les nouvelles taxes et les nouvelles réglementations demeureront en place.

Néanmoins, tout ce qui se passe au Canada s’avère secondaire à l’événement majeur en cours aux É.-U. Comme vous le savez, cela fait un an que j’affirme publiquement que Trump l’emportera. Je le crois toujours, malgré le fait que tous les experts déblatèrent contre lui, vomissant une haine viscérale. Ils le traitent de raciste, ce qui est effectivement un mensonge. Le racisme est devenu un sujet tellement tabou que personne n’ose même définir de quoi il s’agit — oubliez le pour et le contre! Ce sera le sujet d’un autre essai. Ils traitent Trump de sexiste, un autre mensonge. Je parlerai de sexisme dans le même article. Cela me donnera aussi l’occasion d’aborder la politique actuelle en matière d’immigration (peut-être plus exactement appelée migration).

Toutefois, l’Américain moyen de classe moyenne d’un certain âge se fout complètement du racisme ou du sexisme, parce que ces concepts n’existent essentiellement que dans l’imaginaire des gens politiquement corrects. En outre, ce que pense l’homme américain moyen de race blanche n’a plus vraiment d’importance — il est devenu la risée du reste du monde. De maître du monde, il est devenu empoté, obèse, non éduqué, intolérant, et sur le bord de la faillite — une parodie de lui-même. Ce que nous considérions comme un « gars moyen » dans les années 40, 50, 60, 70 et même 80 est en voie de disparition. Les gens politiquement corrects et les migrants ont à toutes fins pratiques transformé les É.-U.

Trump est l’ultime « hourra » de l’ancien ordre. Et pour votre information, je ne soutiens pas Trump en tant que tel, même si, étant donné l’alternative, j’espère qu’il l’emportera. Il est évident qu’il entretient toutes sortes de tendances à l’autoritarisme. Et il entretient toutes sortes de notions économiques farfelues. Mais la bonne nouvelle est qu’il pourrait — du moins à un certain degré — brouiller les cartes de l’État occulte*, à tout le moins jusqu’à ce qu’il soit écarté par l’État occulte. Peu importe qui l’emporte, cette élection virera mal. Alors, essayez de ne pas la prendre trop au sérieux. Faites jouer en continu la chanson « Street Fighting Man » des Stones au lieu de l’audio sur votre télé, et détendez-vous. Et avant que vous ne vous empressiez d’annuler votre abonnement, je m’empresse d’ajouter que — comme toute personne sensée — je méprise absolument Hillary.

* Certains traduisent « Deep State » par État profond — j’estime que l’expression État occulte est plus appropriée et moins littérale.

Alors, que va-t-il se passer? L’État occulte fera tout en son pouvoir pour maintenir une apparence de normalité. Plus les choses iront mal, plus les capite censi* seront susceptibles de voter pour Trump; plus les choses sembleront bien aller, mieux ça ira pour Hillary. Cela pourrait transformer les Trumpistas en léninistes non avoués : Lénine a dit, « Plus ça va mal, mieux ça va! »

* Capite censi : littéralement, imposés pour leur tête; dans la Rome antique, faisait référence à la classe inférieure des citoyens.

Qu’est-ce qbizarroue l’État occulte peut faire de plus? Je croyais auparavant qu’il était métaphysiquement impossible d’avoir des taux d’intérêt négatifs, surtout après avoir créé des milliers de milliards de nouveaux dollars. Mais il semble que tout est possible dans ce Monde bizarroïde*.

* Casey fait référence à « Bizarro World », un univers de bande dessinée.

J’imagine qu’ils vont créer des milliers de milliards de dollars de plus et s’en servir pour acheter des obligations, des hypothèques, et même des actions. Alors, bien que les actions, les obligations et l’immobilier soient extrêmement surévalués, les initiés doivent miser sur le maintien du statu quo d’ici novembre. Par contre, le gars moyen est furieux, pas seulement aux É.-U., mais partout dans le monde — comme on l’a vu avec le Brexit et la victoire surprise de Macri en Argentine. Nous assistons à un mécontentement mondial, et pas seulement aux É.-U.

Et il y a des situations, comme la faillite totale du système bancaire italien, où l’État occulte se retrouve effectivement entre l’arbre et l’écorce. S’ils ne le renflouent pas, cela pourrait facilement entraîner un effondrement déflationniste. Et s’ils le renflouent, ils devront créer des centaines de milliards de nouvelles unités monétaires uniquement pour l’Italie. Et plus pour les banques en Allemagne, en France, en Espagne, au Portugal, et où encore?

Voici le fin mot de l’histoire. Nous entrons dans la queue de la gigantesque tempête économique qui a éclaté en 2007. La Dépression majeure sera affreuse et elle durera longtemps, au même moment où la technologie nous entraîne vers la Singularité. Il est tout à fait sensé d’augmenter vos avoirs en pièces d’or et d’argent.

Et attachez bien votre tuque!


Doug-CaseyDoug Casey est un économiste du libre marché d’origine américaine, un auteur, ainsi qu’un entrepreneur et un investisseur international. Il est le fondateur de Casey Research, organisme qui offre des analyses financières par abonnement. Ses investissements se sont concentrés dans les secteurs des ressources naturelles, des métaux et des mines, de l’énergie, des produits de base et de la technologie.

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Advertisements
This entry was posted in En français, Matière à réflexion and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

3 Responses to Doug Casey à l’approche de la présidentielle américaine : « Attachez bien votre tuque! »

  1. Pingback: keg – 256 Mars = 11/11/2016 – Quand le Peuple s’éveillera…. les dirigeants deviendront efficaces! Où sont les belles au bois dont on se chauffe…. ! « la "Une" de keg

  2. Pingback: Elections US : Le FBI blanchit (encore) Clinton – il a analysé 600 000 emails en 8 jours (contre 10 mois pour en lire 30 000 la 1ere fois)….The Show must go on ! – Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

  3. Pingback: Fascisme 2.0 – SURPRISE de Novembre : Le FBI renonce à rouvrir l’enquête sur Hillary Clinton! – Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

Leave a Reply | Laissez un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s