Je me souviens — vaguement : le 22 novembre 1963

john-f-kennedy-12

English abstract
Mary’s Mosaic: The CIA Conspiracy to Murder John F. Kennedy, Mary Pinchot Meyer, and Their Vision for World Peace
Click to view on AmazonThis article revisits the assassination of John F. Kennedy on November 22, 1963, under the light of a recent book that connects the event with the unresolved murder of Mary Pinchot Meyer in the fall of 1964.
Excerpt from Amazon description: “Why was there a mad rush by CIA counterintelligence chief James Angleton to locate and confiscate her diary? What in that diary was so explosive? Had Mary Meyer finally put together the intricate pieces of a plan to assassinate her lover, President Kennedy, with the trail ultimately leading to the CIA? And was it mere coincidence that Mary was killed less than three weeks after the release of the Warren Commission report? These are the questions that author Peter Janney finally answers in a way that no one else ever has. In doing so, he may well have solved Washington’s most famous unsolved murder.”

À vrai dire, je ne me souviens pas vraiment du 22 novembre 1963 — je n’avais pas encore 4 ans à l’époque où le 35e président des États-Unis, John F. Kennedy, a été assassiné à Dallas, au Texas. Toutefois, ma mémoire émotionnelle a très bien enregistré l’émoi que l’assassinat du président a causé dans mon entourage familial conservateur et catholique.

mary-pinchot-meyerNous voici 53 plus tard, et pour les générations plus jeunes cela n’est même pas un souvenir, émotionnel ou autre. Et pourtant, les révélations ne cessent de nous surprendre concernant cet événement. Récemment, je suis tombé sur des informations concernant une maîtresse de Kennedy dont je n’avais jamais entendu parler, Mary Pinchot Meyer. Apparemment, elle était devenue très intime avec le président au moment de son assassinat, et tout porte à croire qu’il ne l’appréciait pas uniquement pour ses charmes féminins. Elle aurait eu une influence déterminante sur l’évolution de la vision politique de Kennedy dans la foulée de la crise des missiles de Cuba.

Mary Pinchot avait été l’épouse de Cord Myer, un agent haut placé de la CIA, qu’elle avait divorcé en 1958. Détail important, elle tenait un journal, et elle avait été choquée par les conclusions officielles de la commission Warren. À l’automne 1964, elle aurait laissé entendre qu’elle s’apprêtait à les dénoncer publiquement. Le 12 octobre 1964, elle a été abattue près de sa résidence de Georgetown, en banlieue de Washington. Un homme de race noire a été rapidement accusé du crime, puis acquitté. Le meurtre n’a jamais été officiellement élucidé. Son journal intime n’a jamais fait surface.

Cliquez pour voir sur AmazonCe ne sont là que les grandes lignes de cette mystérieuse affaire en marge de l’histoire. Si vous lisez l’anglais, je vous invite à lire un ouvrage qui projette un éclairage fascinant et de toute apparence bien informé sur la liaison de Mary Pinchot avec le président Kennedy, et son meurtre inexpliqué. Mary’s Mosaic: The CIA conspiracy to murder John F. Kennedy, Mary Pinchot Meyer, and their vision for world peace (« La mosaïque de Mary : le complot de la CIA en vue d’assassiner John F. Kennedy, Mary Pinchot Meyer, et leur vision de paix mondiale ») a été écrit par Peter Janney, qui connaissait très bien la famille Meyer. Son meilleur ami d’enfance était Michael Meyer, le fils de Mary et Cord Meyer, heurté mortellement par une automobile le 18 décembre 1956 à l’âge de neuf ans. On croirait lire une tragédie grecque.

JimMarrsPhotoVoici ce que l’auteur Jim Marrs écrit de cet ouvrage fascinant, originalement publié en 2013 et dont la troisième édition révisée a été publiée cette année :

Le meurtre peu connu de Mary Pinchot Meyer en octobre 1964 pourrait très bien être le tissu qui relie entre eux certains des personnages centraux qui étaient au sommet du complot visant à assassiner John F. Kennedy. S’appuyant sur des recherches solides et les connaissances d’un initié, Peter Jenney nous offre un intriguant portrait intime d’Allen Dulles, Cord Meyer, James Angleton, Ben Bradlee, et une foule d’autres agents ou espions, tous reliés à cette femme qui semble avoir joué un rôle déterminant dans la transformation de Kennedy d’un partisan agressif de la guerre froide en artisan de paix. En outre, « La mosaïque de Mary » pourrait très bien avoir résolu le mystère d’un meurtre marquant. À lire absolument.

Coup d'ÉtatAlors, à quoi bon s’intéresser à un événement si lointain survenu en marge de l’histoire? demanderez-vous peut-être. Parce que celui qui ne connaît pas son histoire est de toute apparence condamné à la répéter. Et parce que les événements entourant la mort du président Kennedy ont marqué le ton de la politique intérieure et extérieure des États-Unis depuis plus de 50 ans. Et la politique américaine donne le ton à la politique internationale. Nous éprouvons encore aujourd’hui les soubresauts et les conséquences de ce coup d’État sans précédent.

Henri Thibodeau RiderInBlackHenri’s Web Space

Note : « Je me souviens » est la devise du Québec.


Save

Save

Advertisements
This entry was posted in Notre histoire occultée, Our Occulted History and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply | Laissez un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s