Miracle à Standing Rock : des vétérans demandent pardon pour les crimes commis envers les premières nations

Clark, Standing RockEnglish abstract
Miracle at Standing Rock:
Veterans ask forgiveness for crimes against First Nations

In an amazing display of humility and reconciliation, U.S. military veterans who came to Standing Rock as part of the “Vets for Standing Rock” movement, led by Wesley Clark Jr., stunned tribal members when they gathered and took to their knee, asking forgiveness for the genocide and crimes committed by the United States military against Native American tribes. See video embedded below. Read more on The Free Thought Project.

Standing Rock, Free Thought Project

Félicitations aux vétérans à Standing Rock pour avoir eu le courage de faire ce que le gouvernement américain n’a jamais fait, s’excuser aux premières nations pour le vol de leurs terres et leur génocide.

Dimanche dernier, le 4 décembre 2016, des milliers de vétérans des forces armées américaines sont venus de partout aux États-Unis offrir leur soutien aux habitants de la réserve amérindienne de Standing Rock, au Dakota du Nord, qui protestent depuis des mois contre la construction d’un pipeline en bordure de leur réserve. Le corps des ingénieurs de l’armée américaine a entretemps annoncé qu’il ne délivrerait pas de permis pour le parcours actuellement proposé du Dakota Access Pipeline.

La présence des vétérans a été marquée par une cérémonie au cours de laquelle le vétéran Wesley Clark Jr., vêtu d’une tunique bleue et d’un chapeau de l’ancienne cavalerie américaine, s’est présenté devant Leonard Crow Dog, homme médecine et chef spirituel de la nation Lakota (Sioux), pour demander pardon pour les crimes commis envers les premières nations par les forces armées et le gouvernement américains.

Voici ce que Clark a déclaré avant de s’agenouiller devant le représentant des premières nations :

Nous sommes venus ici pour être la conscience de la nation. Et dans cette conscience, nous devons d’abord vous confesser nos péchés parce que plusieurs d’entre nous, et moi en particulier, provenons des unités qui vous ont fait du mal au fil de nombreuses années. Nous sommes venus, nous vous avons combattus, nous avons pris vos terres, nous avons signé des traités que nous avons rompus, nous avons volé des minéraux dans vos collines sacrées, nous avons fait exploser les visages de nos présidents dans les flancs de votre montagne sacrée.

Puis nous avons encore pris d’autres terres, puis nous avons pris vos enfants, puis nous avons tenté de vous enlever votre langue et nous avons tenté d’éliminer votre langue que Dieu vous a donnée, que le Créateur vous a donnée. Nous ne vous avons pas respectés, nous avons pollué vos terres, nous vous avons fait du mal de tant de façons, mais nous sommes venus vous dire que nous sommes désolés, nous sommes à votre service, et nous demandons votre pardon.

Leksi Leonard Crow Dog a accepté ces excuses au nom des nations représentées à la cérémonie, et en retour il a demandé pardon pour les torts entraînés par la défaite du 7e régiment de cavalerie aux mains de la Grande Nation sioux le 25 juin 1876, à Little Big Horn. « Aujourd’hui, nous pardonnons, et nous demandons la paix mondiale », a-t-il déclaré en terminant.

Dieu fait des miracles dans le cœur des hommes de bonne volonté.

Henri Thibodeau RiderInBlack Henri’s Web Space


Save

Save

Save

Save

Advertisements
This entry was posted in Matière à réflexion, Other Food for Thought and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply | Laissez un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s