Paul Craig Roberts : « Si vous êtes pour la paix, vous êtes un agent de la Russie »

English abstract
If you are for peace, you are a Russian agent!
Paul Craig Robert This is the title of a recent comment from Paul Craig Roberts, a man whose opinion I deeply respect. A new witch hunt has been launched in the US of A in the aftermath of the presidential election. The old and worn-out epithet of “Conspiracy Theory” having lost some of its hold with the public, the lamestream media – or “presstitutes”, as PCR calls them – have coined a new term in order to discredit the alternative media, accusing them of propagating “Fake News”. Better still, alt media are also being accused of being Russian propaganda outlets. The objective is to kill two birds with one stone: discredit the alt media while fueling the fire of an eventual war with Russia. Dr. Paul Craig Roberts was Assistant Secretary of the Treasury for Economic Policy under Ronald Reagan and he has published numerous books, most recently The Failure of Laissez Faire Capitalism and Economic Dissolution of the West and How America Was Lost. Click here to read his take on this recent development on PCR’s Institute for Political Economy website. – HT

Une nouvelle chasse aux sorcières a été lancée aux États-Unis dans la foulée de la récente élection présidentielle. L’ancienne épithète éculée de « théories du complot » ayant moins de prise auprès du grand public, les grands médias ont lancé une nouvelle campagne de dénigrement des médias alternatifs en les accusant de propager de « fausses nouvelles » (fake news).

Mieux que ça, les médias alternatifs sont maintenant également accusés d’être des agents de propagande russe — on fait ainsi d’une pierre deux coups en discréditant les médias alternatifs tout en accusant la Russie de sombres desseins qui pourraient servir de prétexte à une guerre apparemment ardemment désirée par les « élites » au pouvoir. Ce qui fait dire au Dr Paul Craig Roberts qu’aux États-Unis, si vous êtes pour la paix, vous êtes maintenant considéré comme un agent à la solde de la Russie. Bienvenue dans le meilleur des mondes…

Le Dr Roberts  est un personnage politique connu et respecté aux États-Unis. Il a été secrétaire adjoint au Trésor américain sous Ronald Reagan, et il a écrit plusieurs livres, les plus récents étant The Failure of Laissez Faire Capitalism and Economic Dissolution of the West (L’échec du libéralisme capitaliste et la dissolution économique de l’Occident) et How America Was Lost (Comment l’Amérique a été perdue). À ma connaissance, aucun de ses ouvrages n’a encore été traduit en français.

Henri Thibodeau


Si vous êtes pour la paix, vous êtes un agent de la Russie

Par Paul Craig Roberts | Institute for Political Economy | 10 décembre 2016

Cliquez ici pour lire le texte original en anglais

Traduit de l’américain par Henri Thibodeau RiderInBlack Henri’s Web Space

  • NDT Les ajouts [entre crochets] et de cette couleur sont de moi. J’ai aussi ajouté quelques hyperliens et photos.

Parlant de fausses nouvelles, la dernière parution du National Enquirer disponible en supermarché en donne pour leur argent aux grands médias presstitués : « Confession de Castro sur son lit de mort! “J’ai tué JFK”. Comment il a fait impliquer Oswald! »

C’est presque aussi fumant que la fausse nouvelle propagée par les médias presstitués, comme les chaînes de télé, le Washington Post, le New York Times, et le Guardian — oui, même l’ancien journal de gauche britannique a grossi les rangs des prostituées de la presse — indiquant que la CIA est arrivée à la conclusion que « des agents russes ont secrètement interféré avec la campagne électorale en vue d’assurer la victoire du candidat républicain ».

Si la CIA est effectivement assez stupide pour croire ça, les États-Unis n’ont plus de service de renseignements compétent. Évidemment, la CIA n’a pas dit ça et ne croit pas une telle chose. Les reportages diffusés sur cette fausse nouvelle par les médias presstitués proviennent tous de sources officielles anonymes. L’ancien ambassadeur britannique Craig Murray a très bien indiqué ce que sont ces reportages : « des conneries ».

Alors, qui fabrique ces histoires — un autre groupe anonyme relié à Hillary [Clinton] comme PropOrNot*, l’organisation secrète et occulte qui a publié une liste de 200 sites web qui sont la solde de la Russie?

proponot_logo_200x200*PCR fait référence au site Is It Propaganda Or Not? Your Friendly Neighborhood Propaganda Identification Service, Since 2016! (Est-ce de la propagande ou non? Votre sympathique service local d’identification de la propagande, depuis 2016!) Selon ce site, PCR fait partie des agents à la solde de la Russie…

Les fausses nouvelles sont un produit des presstituées. Tout au long des primaires et de la campagne présidentielle, il était tout à fait clair que les grands médias imprimés et télévisuels produisaient un flot sans fin de fausses nouvelles en vue de nuire à la campagne de Trump et de soutenir celle d’Hillary. Nous en avons tous été témoins. Nous avons tous vécu cela. Quelle est cette supercherie voulant que les fausses nouvelles proviennent de la Russie?

Nous n’avons obtenu rien d’autre que des fausses nouvelles de la part des presstituées depuis le régime Klingon [jeu de mot sur Clinton]. Les fausses nouvelles ont été employées contre la Yougoslavie et la Serbie afin de dissimuler les crimes de guerre des Clinton.

Les fausses nouvelles ont été employées contre Osama ben Laden, l’Afghanistan, l’Irak, le Pakistan, le Yémen et la Somalie afin de dissimuler les crimes de guerre du régime Bush.

Les fausses nouvelles ont ensuite été employées contre la Libye et la Syrie en vue de dissimuler les crimes de guerre du régime Obama.

Sans fausses nouvelles, ces trois présidences sanglantes auraient été traînées devant la Commission sur les crimes de guerre, jugées et condamnées.

Est-ce que quelqu’un peut nous présenter des déclarations honnêtes des médias presstitués concernant un quelconque sujet d’importance, comme le vol 17 de Malaysia Airlines, la Crimée, ou l’Ukraine?

Ironique, n’est-ce pas, que ce sont ceux qui prétendent être des libéraux et des progressistes qui sont responsables du renouveau du Maccarthysme en Amérique. En outre, les progressistes libéraux institutionnalisent le Maccarthysme au sein du gouvernement américain. Nous assistons clairement à un effort concerté visant à définir la vérité comme étant de fausses nouvelles, et à définir les mensonges comme étant la vérité.

Ironique, n’est-ce pas, que ce soit la criminelle de guerre Hillary, responsable de la destruction de la Libye et de celle presque achevée de la Syrie jusqu’à ce que les Russes interviennent, que les forces progressistes libérales espèrent désespérément voir accéder à la présidence. Non seulement les forces progressistes libérales ont-elles tenté de faire élire une criminelle de guerre à la présidence des États-Unis, elles font également de leur mieux pour délégitimer le président élu qui s’oppose au conflit orchestré contre la Russie.

Ironique, n’est-ce pas, que le bloc progressiste libéral refuse de donner une chance à la paix.

La fausse nouvelle concoctée par les imbéciles de PropOrNot et moussée par ce bulletin de fausses nouvelles qu’est le Washington Post, prétendant que je suis un agent de la Russie, devait nuire à ma crédibilité. Au lieu de ça, la « Liste des 200 » a indiqué à tout le monde où obtenir de l’information crédible, et mon lectorat a augmenté. En outre, j’ai failli obtenir un passeport russe en prime. Mais avant de me l’envoyer, Poutine a vérifié avec les services de renseignement russes qui lui ont dit que je ne figure pas sur leur liste d’effectifs.

La rumeur veut que si le projet de loi [6480] du comité permanent du Congrès sur les services de renseignements est adopté sans modifier l’article V, ceux d’entre nous qui sont sur la liste de PropOrNot pourraient bien être convoqués devant des audiences du Congrès, dans une reprise du Maccarthysme. S’ils me soumettent à la noyade simulée [waterboarding, torture par l’eau], je pourrais bien craquer et dénoncer Ronald Reagan, George H.W. Bush, Jim Baker, David Stockman, et tous les autres. Les preuves à notre endroit sont accablantes. Trump est suspect parce qu’il désire la paix avec la Russie, tout comme Reagan. Du point de vue du camp Hillary et des presstituées, quiconque désire la paix avec la Russie doit nécessairement être un agent de la Russie.

De la façon dont les presstituées ont présenté la question, il n’existe aucune raison légitime d’être pour la paix.

time-trump-coverSi Poutine et ceux parmi nous qui sont sur la liste des 200 sont effectivement ceux qui ont fait élire Trump, est-ce que Poutine ou « La Liste » elle-même ne devrait pas être la personnalité de l’année du magazine Time, au lieu de Trump? Après tout, si Poutine et moi avons fait tout le travail, pourquoi n’avons-nous pas droit à une certaine reconnaissance? Pourquoi accorder tout le crédit au laquais que nous avons fait élire?

Pourquoi est-ce que le magazine Time relègue à l’arrière-plan ceux d’entre nous qui sont responsables?

Eurêka! Le magazine Time est aussi une agence à la solde de la Russie, et elle nous couvre en accordant à Trump tout le crédit de notre travail. Ouf! En fin de compte, je ne serai pas soumis à la noyade simulée! ■


Également sur Henri’s Web Space

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Advertisements
This entry was posted in Guerre psychologique / Désinformation, Psy-ops & Psychological Warfare and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

5 Responses to Paul Craig Roberts : « Si vous êtes pour la paix, vous êtes un agent de la Russie »

  1. Pingback: Paul Craig Roberts : « Si vous êtes pour la paix, vous êtes un agent de la Russie » mais la marée tourne contre les oligarques ! – Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

  2. Loup says:

    J’oubliais, en parlant de journaux subversifs, avez-vous vu la nouvelle couverture de The Economist (Rotschild) pour 2017?
    http://lesmoutonsenrages.fr/2016/11/21/le-journal-the-economist-nous-souhaite-une-bonne-annee-2017/

    Liked by 1 person

  3. Loup says:

    “La guerre, c’est la paix.
    La liberté, c’est l’esclavage.
    L’ignorance, c’est la force.” (Slogan de l’Angsoc – 1984)
    Je me demande toujours pourquoi cette oeuvre d’Orwell que nous avons étudié au lycée est toujours au programme. Difficile de ne pas faire le lien entre cette dystopie et la réalité qui nous environne aujourd’hui. Mais est-ce bien une explication de notre réalité? Ou encore une manœuvre afin de nous faire entrer dans un autre biais cognitif ?
    Les demi-vérités sont-elles à moitié vraies ou à moitié fausses ?
    quand le National Enquirer (un torchon people a deux balles) titre en première de couverture :
    “I killed….” en faisant parler Castro, c’est vrai, car ce gars-là a des centaines de morts sur la conscience, et d’abord celle d’Ernesto Guevara qui était potentiellement le chef désigné de Cuba (mais la suite de l’histoire de l’île aurait-elle été différente?).
    Parler de JFK éloigne la mémoire du peuple de ces martyres véritables (en occultant évidemment le rôle de la CIA dans les deux cas) et rajoute du beurre dans les épinards des chasseurs de sorcières.
    Quant au Washington post, il appartient à Jeff Bezos (Amazone)…no comment.
    En France, Google nous sert ce qui suit, entre autre :
    http://www.ouest-france.fr/monde/etats-unis/donald-trump/selon-la-cia-la-russie-aide-trump-gagner-la-presidentielle-4670899
    http://www.voaafrique.com/a/la-russie-a-interfere-dans-la-presidentielle-pour-aider-trump-a-gagner-revele-washhington-post/3630905.html

    Une demi-vérité est donc bien un mensonge et un mensonge est toujours orienté vers le profit qu’il apporter à son émetteur, c’est donc une tentative de manipulation mentale.
    Cela me fait penser à un petit conte :
    Un jour, le diable descendait une rue en compagnie d’un ami. Ils voient devant eux un homme se baisser, ramasser quelque chose à terre, le regarder avec intérêt et le mettre dans sa poche. L’ami dit au diable :
    “- Qu’a-t-il bien pu trouver ?
    – Un bout de vérité, dit le diable.
    – Très mauvais pour vous, cela, remarqua l’ami.
    – Pas du tout, répliqua le diable, je vais faire en sorte qu’il l’institutionnalise.”

    La presse, l’éducation, la république, la démocratie…sont des institutions. Et ce n’est pas le peuple qui les a instituées, même s’il finit par le croire. Ces institutions se veulent crédibles et la majorité des gens veut y croire à tout prix…même au prix du mensonge, du moment que cela ne dérange pas leur petit train-train.
    Et dans leur petit monde, Paul Craig Roberts est un agent russe, bien sûr….et attention, Henri toi aussi.^^

    En tous cas, je suis heureuse de voir que mon agent double préféré est ressuscité (mieux vaut être en forme pour affronter la torture de la noyade). Prends soin de toi et que Dieu te garde.

    Like

Leave a Reply | Laissez un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s