Harcèlement de la Russie par l’administration Obama : Trump évasif, Poutine rassurant

En réponse à l’expulsion de 35 diplomates russes par le Destructeur en chef, Donald Trump s’est apparemment contenté de cette vague déclaration qui ne veut absolument rien dire :

« Il est temps pour notre pays de passer à des choses plus importantes et plus positives. Néanmoins, dans l’intérêt de notre pays et de son grand peuple, je vais rencontrer des dirigeants de la communauté du renseignement la semaine prochaine afin d’être informé des récents développements entourant cette situation. »

Entretemps, les grands médias américains se sont empressés de qualifier « d’espions » les diplomates expulsés par le Département d’État et de reprendre sans vergogne les accusations de l’administration Obama concernant l’ingérence alléguée de la Russie dans l’élection présidentielle.

Voici la ligne officielle telle que rapportée par le site web du magazine Fortune :

Le président Barack Obama a ordonné jeudi l’expulsion de 35 espions russes présumés et a imposé des sanctions à deux agences du renseignement russe pour leur rôle dans le piratage de groupes politiques américains pendant la campagne présidentielle de 2016.

Poutine : « Une irresponsable diplomatie “de cuisine” »

Heureusement, Vladimir Poutine garde la tête froide. Il aurait déjà déclaré que « la Russie n’expulsera personne en réponse aux sanctions des États-Unis ».

Dans un communiqué publié aujourd’hui (vendredi 30 décembre) sur le site web du Kremlin, le président russe aurait également déclaré ceci selon RT.com :

« Nous nous réservons le droit de riposter, mais nous ne nous abaisserons pas au niveau cette irresponsable diplomatie “de cuisine”. Nous allons prendre d’autres mesures afin de restaurer les relations russo-américaines en fonction des politiques adoptées par l’administration du président élu Donald Trump ».

Conclusion

À ce stade-ci, je crois que l’administration Obama cherche à se placer dans une position où elle n’aura d’autre choix que de déclarer invalide l’élection présidentielle de 2016 en raison de l’ingérence de la Russie.

Les maîtres du fantoche semblent déterminés, faute d’Hillary, de maintenir Obama au pouvoir.

Qui veut parier contre moi?

Henri Thibodeau RiderInBlack Henri’s Web Space

crimea-river

Advertisements
This entry was posted in Politique américaine and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply | Laissez un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s