QAnon ne serait qu’un canular qui s’est échappé des mains de ses créateurs

English abstract
Q And The Fine Art Of The Sh!t Post: Is The Jig Up?
According to an article published on January 12, 2019, on the Forbidden Knowledge TV Website, Alexandra Bruce writes that QAnon may have been noting more that a prank, an experiment in social engineering that took a life of its own. “In what could go down in history as a landmark case study on the collision of 21st century social engineering, with Hope Porn, wishful thinking and the mythopoetic structures of the mind, the jig is finally up on QAnon,” Bruce writes. “Or so say two men claiming to be among the original creators of QAnon, Defango and Dreamcatcher. Jason Bermas of WeAreChange is joined by these two, who take us into the world of trolldom and gamer/hacker culture that lives in the online forums of Reddit, 4Chan, 8Chan, Discord, etc.” Click here to read full article, translated below.

Q et l’art d’afficher de la merde sur le net

Traduit de l’américain par Henri Thibodeau RiderInBlack Henri’s Web Space

Source : Forbidden Knowledge TV, 12 janvier 2019

Le père Noël, la fée des dents et Superman ne sont pas réels… et John F Kennedy Jr n’est pas en vie après tout. Beaucoup sont en colère et tirent sur le messager, non pas parce qu’on leur a menti, mais parce qu’ils préfèrent que le « mensonge » soit vrai.

Dans ce qui pourrait devenir une étude de cas historique sur la collision de l’ingénierie sociale au 21esiècle avec la « porno de l’espoir », les voeux pieux et les structures mythopoétiques de l’esprit, la fête est terminée pour QAnon. C’est du moins ce qu’affirment deux hommes qui prétendent être parmi les créateurs originaux de QAnon, Defango et Dreamcatcher. Jason Bermas, de WeAreChange, est rejoint par ces deux personnes, qui nous entraînent dans le monde des royaumes des trolls et dans la culture des joueurs/pirates qui habite les forums en ligne comme Reddit, 4Chan, 8Chan, Discord, etc.

Ils disent que personne ne ne se serait jamais attendu à ce que cela dure si longtemps ni à ce que leur création prenne son propre essor comme elle l’a fait.

Defango, alias Manuel Chavez, qui se décrit un « pirate mental », affirme avoir eu l’idée de faire une expérience d’ingénierie sociale dont le but principal serait de déterminer qui est « vrai » dans les médias alternatifs; pour voir qui est là pour faire de l’argent, et qui est là pour la vérité. La seule façon pour lui d’y parvenir était de contrôler un phénomène dès le début, puis d’observer ce qui se passerait.

Si vous avez suivi Defango, il diffuse son rôle depuis un certain temps, mais comme il est un troll à 100 %, personne ne l’a cru! Beaucoup ne le croient toujours pas.

Dreamcatcher, alias James Brower, se définit lui-même comme un « seigneur de la merde », un véritable maître de l’art d’afficher de la merde sur les babillards. C’était un électeur mécontent d’Obama; attiré par la campagne présidentielle de 2016, il a fini par travailler dans les médias sociaux pour la campagne Trump, en tant que bénévole de niveau inférieur.

À l’automne 2017, Dreamcatcher s’est associé à Defango et, avec quelques amis du site de casse-tête Cicada 3301, ils ont fait éclore leur petit bébé sur Internez  où il s’est transformé en JRGN* — ou, comme le dit Jason Bermas, « en un univers-canular d’affichage de merde ».

Le 29 octobre 2017, le projet de JRGN QAnon s’est échappé du laboratoire proverbial lorsque Defango a divulgué le « Tripcode » (c’est-à-dire le mot de passe du compte QAnon sur 4Chan) dans une vidéo YouTube. QAnon a ensuite été déplacé par des utilisateurs qui n’avaient pas participé à sa fondation vers 8Chan. Il dit que presque immédiatement, « les Jérôme Corsi de ce monde » ont commencé à en faire la promotion, et QAnon s’est métastasé dans l’industrie domestique qu’il est devenu depuis.

Les divers créateurs de l’univers des média alternatifs qui ont endossé QAnon ont attiré de nombreux nouveaux abonnés et un nouvel achalandage considérable, générant des revenus publicitaires, ainsi que la vente d’applications pour téléphone portable « Q-Drop », de tasses, de t-shirts et d’autres objets promotionnels.

Parmi les partisans les plus en vue de QAnon, figuraient David Wilcock, Jerome Corsi, Jordan Sather, SGT Report, Tracy Beanz, Praying Medic et X22 Report, qui, aux yeux de Defango, se sont retrouvés le « pantalon baissé » — au même degré où ils avaient rattaché leur crédibilité à celle du JRGN QAnon.

Defango et Dreamcatcher n’aiment pas que des personnes aient été exploitées par ce qu’ils appellent les « grifters », mais Defango répète que l’intention du projet était justement de révéler les intentions de ceux qui se sont impliqués, et que le seul moyen de le faire était de les laisser faire ce qu’ils ont fait.

Il poursuit en affirmant que si nous avions un gouvernement plus transparent, une telle situation ne se serait pas produite. Les gens étaient attirés par QAnon parce qu’ils ne faisaient pas confiance à leurs médias et au gouvernement. Il dit que si vous êtes vraiment intéressé et préoccupé, si vous voulez que quelque chose change, vous ne pouvez pas le faire en restant assis derrière un clavier. Il faut sortir des forums en ligne et s’impliquer dans des actions politiques locales.

Defango n’a « pas de regrets ». Il dit que cela devait être un épisode d’enseignement direct sur la façon d’utiliser Internet et que l’étape suivante consistait à user de discernement. Le JRGN n’a pas été fait avec malice, c’était une leçon de survie dans le théâtre technologique de la guerre de l’information sans trêve. Ce qui est un message admirable de la part d’un troll légendaire.

Le mouvement QAnon est sorti des mains de ses prétendus créateurs depuis plus d’un an, soit la majeure partie de son existence. Il sera intéressant de voir comment les principaux partisans de Q réagiront à cette « révélation », le cas échéant. Reste également à savoir qui continue de s’afficher en tant que Q. 


* JRGN est l’acronyme de jeu de rôle grandeur nature, un passe-temps apparu à la fin du XXe siècle avec le jeu de société Dungeons and Dragons.

About Henri Thibodeau

Freelance writer and translator based in Quebec, Canada.
This entry was posted in Complots et sociétés secrètes, En français, Guerre psychologique / Désinformation and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

1 Response to QAnon ne serait qu’un canular qui s’est échappé des mains de ses créateurs

  1. Il n’y a pas de différence conceptuelle entre une info et une intox. La véritable manipulation n’est pas dans la véracité, mais dans le sujet. Parler d’amour ou de mort change l’ambiance du débat 😉
    Je ne dis surtout pas que la quête de vérité est un leure.
    Cette expérience de contrôle mental peut avoir pour but de nous décourager de la recherche de la Vérité, qui amène pourtant des constats indiscutables pour les victimes du contrôle mental.

    Like

Leave a Reply | Laissez un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s