Avaaz craint des représailles de Trump — « Nous devons partir. Et vite. »

English abstract
Avaaz afraid of reprisals from Trump: “We must leave, and fast!” 
Having aggressively campaigned against Donald Trump during the last American presidential election, Avaaz is now afraid that the president-elect will retaliate when he takes office by shutting down its U.S.-based servers. In a renewed email campaign, the allegedly Soros-funded organization is calling for donations to help it move its servers out of the U.S.

Avaaz-logo_fr

« Nous devons partir. Et vite. »

Après avoir mené une campagne acharnée contre Donald Trump au cours de l’élection présidentielle américaine, Avaaz craint maintenant que le président élu ne s’attaque à ses serveurs et bases de données hébergés aux États-Unis.

« Le futur président Trump pourrait nous faire mettre la clé sous la porte en un clin d’œil », peut-on lire dans le plus récent courriel d’Avaaz, que j’ai reçu ce matin, où l’organisation sollicite des dons afin de déménager son architecture informatique dans d’autres pays.

le-monde-contre-donald-trump

Ce message indique clairement la position d’Avaaz concernant Donald Trump. On croirait lire le New York Times ou le Washington Post.

« Nous pourrions bien ne jamais nous relever. »

George Soros

Ce bienfaiteur de l’humanité est-il vraiment derrière Avaaz?

Pour justifier ses craintes, Avaaz évoque les mesures prises par le gouvernement américain afin de « tordre le cou » à WikiLeaks, notamment en s’attaquant à ses mécanismes de financement en ligne.

Apparemment financé par George Soros, le réseau Avaaz dit compter 44 millions de membres à travers le monde, avec une équipe répartie dans 18 pays et travaillant dans 17 langues. L’organisation (dont le nom signifie « voix » dans certaines langues) soutient que sa mission est de mener des campagnes « visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales ». Très honorable, mais dans quelle mesure est-ce sincère? Je demeure sceptique.

Henri Thibodeau RiderInBlack Henri’s Web Space


À lire également

Save

Save

Advertisements
This entry was posted in Politique américaine, US Political Circus and tagged , , , . Bookmark the permalink.

4 Responses to Avaaz craint des représailles de Trump — « Nous devons partir. Et vite. »

  1. dlandelle says:

    Avaaz serait donc du côté des “démocraties du monde entier” ? le monde entier serait-il en démocratie ? cela ne crève pas les yeux.
    Répéter vicieusement ce genre de contre vérité, avec en filigranne démocratie=république, c’est juste du conditionnement médiatique.
    Il y a 280 répuflics-répufrics-ripoubliques-républiques dans le monde, et partout les hommes s’entre-tuent, par les armes, les épandages, la médecine, la nourriture et l’eau. Si ce carnage est en péril, qu’il s’éteigne ! ainsi que tous ses sponsors 😉

    Liked by 1 person

    • Loup says:

      Ha ha, il y a aussi démocrasserie…
      Quand je vois la tête de goujon irradié de Soros, son extinction et celle de ses pairs me remplit d’allégresse.
      Le monde est beau et mérite d’être peuplé de belles personnes. Je parle évidemment du cœur mais il se trouve que l’intérieur a souvent tendance à déborder sur l’extérieur.

      Liked by 2 people

  2. Loup says:

    Hum hum, moi aussi je suis sceptique.
    Un petit complément d’information :
    http://coquelicausse.fr/wp-content/uploads/2014/02/Avaaz-et-Change.org_.pdf

    Liked by 1 person

Leave a Reply | Laissez un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s